Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page

le Collage des murs et les plafonds par le papier peint (la partie 2)

le Collage par le papier peint vnahlestku. D'habitude le collage par le papier peint commencent du mur avec les fenêtres (de la lumière) avec le passage à la profondeur de la pièce pour que ne soient pas visibles les joints des pans.

Tous les pans doivent être disposés au mur verticalement. Pour cela dans chaque angle le premier pan collent selon la ligne parée, mais autre - en ligne du bord. Pour le premier pan de l'angle (luzga) mesurent la distance égale à la largeur du pan collé, et avec l'aide de l'aplomb avec la craie frottée du cordon parent la ligne, selon laquelle il et sera collé (fig. 101). Le dernier pan à chaque mur collent non bout à bout vers luzgu de l'angle, mais en le bloquant sur 20-30 mm. C'est pourquoi du pan encore jusqu'à namazyvanija par sa substance collant coupent les surplus. Le bord bloquant l'angle, il est recommandé de couper dans quelques places pour que le pan ait été collé comme on peut plus étroitement, non obrazuja des ondes et les rides.

101. Otbivka des lignes verticales avec l'aide de l'aplomb; 102. L'application de la colle de pâte sur le papier peint; mais - sur stolemaklovitsej, - sur le plancher mahovoj par le pinceau au mur suivant le premier pan collent bout à bout vers l'angle, en bloquant la bande collée ou le bord enveloppé sur ce mur. Il faut plus étroitement coller le bord à luzgah (les angles) aux murs pour que l'angle ne soit pas arrondi. On peut bloquer l'angle et le pan entier à condition qu'il soit vertical, cependant à tout cela est souvent égal à luzgah se forment les rides gâtant la vue du collage.

Avant le collage la partie du plancher ferment par le papier et sur elle empilent par la pile le papier peint par le recto en bas, ainsi pour que le bord de chaque pan inférieur se produise de dessous de vyshelezhashchego pas moins que sur 10 mm. Les pans mis du papier peint aspirent à se rouler au rouleau. C'est pourquoi il est recommandé de rouler les rouleaux auparavant préparés en sens inverse. Après cela ils se couchent plus exactement. Certes, les pans peut prigruzit' selon les fins par n'importe quel objet lourd. C'est confortable à ce qu'à namazyvanii des pans par la substance collant ils peuvent démarrer, mais prigruzhennye restent à la place. Pour qu'ils ne démarrent pas, un des travaillants retient les pans par les mains. Il est plus confortable d'enduire le papier peint sur la table : il faut se pencher beaucoup moins (fig. 102).

Namazyvanie accomplissent mahovoj par le pinceau, flejtsem, maklovitsej ou la brosse de souliers ou à habits le long du pan sans laissez-passer, la couche fine égale. Il faut particulièrement bien rater les bords, qui doivent s'amollir, après quoi ils se coucheront plus étroitement vers les bords avant le pan collé et il vaut mieux priklejutsja. C'est pourquoi d'abord il est recommandé de rater les bords, puis la partie restée du pan, mais à la fin encore une fois rater un peu les bords. Beaucoup porter de la colle de pâte sur les bords ratés il ne faut pas, puisque à priglazhivanii de dessous d'eux on exprime la substance collant, que pour que l'angle n'était pas arrondi.

On Peut bloquer l'angle et le pan entier à condition qu'il soit vertical, cependant à tout cela est souvent égal à luzgah se forment les rides gâtant la vue du collage.

Avant le collage la partie du plancher ferment par le papier et sur elle empilent par la pile le papier peint par le recto en bas, ainsi pour que le bord de chaque pan inférieur se produise de dessous de vyshelezhashchego pas moins que sur 10 mm. Les pans mis du papier peint aspirent à se rouler au rouleau. C'est pourquoi il est recommandé de rouler les rouleaux auparavant préparés en sens inverse. Après cela ils se couchent plus exactement. Certes, les pans peut prigruzit' selon les fins par n'importe quel objet lourd. C'est confortable à ce qu'à namazyvanii des pans par la substance collant ils peuvent démarrer, mais prigruzhennye restent à la place. Pour qu'ils ne démarrent pas, un des travaillants retient les pans par les mains. Il est plus confortable d'enduire le papier peint sur la table : il faut se pencher beaucoup moins (fig. 102).

Namazyvanie accomplissent mahovoj par le pinceau, flejtsem, maklovitsej ou la brosse de souliers ou à habits le long du pan sans laissez-passer, la couche fine égale. Il faut particulièrement bien rater les bords, qui doivent s'amollir, après quoi ils se coucheront plus étroitement vers les bords avant le pan collé et il vaut mieux priklejutsja. C'est pourquoi d'abord il est recommandé de rater les bords, puis la partie restée du pan, mais à la fin encore une fois rater un peu les bords. Beaucoup porter de la colle de pâte sur les bords ratés il ne faut pas, puisque à priglazhivanii de dessous d'eux on exprime la substance collant, qui se trouve sur le recto du papier peint et les salit. La colle de pâte exprimée il est nécessaire ici d'éloigner par le chiffon propre.

Il Arrive que les bords du papier peint collé sur le pan auparavant mis, sont collés mal : ou ils ne se sont pas ramollis, ou la composition collant était faible. Dans un tel cas du bord du pan collé d'abord graissent la patte avec l'aide d'un petit pinceau, mais puis collent le pan suivant, en lissant de ses chiffons ou les brosses, qui sont plus confortables (fig. 103).

103. Le collage des murs par le papier peint : le pliage du pan du papier peint, - le collage du pan après priglazhivanija sous le papier peint reste Parfois l'air, et dans telles places ils se gonflent, obrazuja les bulles aériennes, qu'il faut percer par l'épingle ou la pointe des ciseaux, exprimer l'air et lisser.

Si le pan collé s'est contourné sur toute la longueur et s'est couché inexactement selon le bord avant collé, ayant fermé la partie du dessin, à la tentative de lui aligner sur lui peuvent se former les plis. Un tel pan est mieux coller "чр чръЁюхь" i.e. leur bloquer la partie du dessin avant le pan collé dans la partie inférieure du mur. On peut aussi le couper dans quelques places que permettra de repasser les rides et le coller est exact selon le bord. Les pans se contournent de l'application du mauvais papier pour la fabrication du papier peint ou de l'application non uniforme de la colle de pâte.

le Collage des places complexes. Dans certains bâtiments selon les murs passent de divers tubes. Ils ou adhèrent étroitement au mur, ou se trouvent partiellement dans son épaisseur. Il est désirable de recouvrir tels tubes de manière que le dessin coïncide. Le tube nettoient préalablement de la poussière et la boue, olifjat et peignent par la couleur à l'huile. Après son séchage recouvrent du papier à deux couches pour que les bords soient collés des deux côtés les tubes au mur sur la largeur de 15-20 mm. Puis le tube tapissent, coupé en forme des bandes. Le pan non enduit de la composition collant mettent à côté du tube recouvert, cumulent le dessin, font les marques et le collent (fig. 104).

104. Le collage du tube; 105. Le marquage de la place de la prise sur le morceau de papier peint; 106. Du bout du papier peint près des plinthes : mais - les ciseaux, - le couteau si aux murs il y a des prises ou les interrupteurs et on ne peut pas les retirer pour une raison ou pour une autre, prennent le pan sec, le cumulent selon le dessin avec auparavant collé, indiquent sur lui le siège de la prise ou l'interrupteur, retirent le pan, découpent l'orifice nécessaire et collent, en lissant particulièrement soigneusement près de ces appareils (fig. 105). On Peut faire et ainsi : sur le pan collé dans la situation de la prise faire l'incision en sautoir, lisser, mais les fins couper par le couteau. Près des plinthes le papier peint coupe par les ciseaux ou le couteau (fig. 106).

le Collage de la bordure et la frise. les collent au dernier tour et il est désirable selon le papier peint séchant. Pour qu'il était plus confortable de travailler, il faut les couper par les lignes de la longueur 1-2 m si la ligne auparavant parée du cordon est devenue insignifiante, portent les nouvelles marques : avec l'aide de la règle par le crayon simple passent les lignes à peine considérables, selon lesquelles on conduit l'étiquette.

Dans les places priklejki de la bordure ou la frise sur le papier peint par le petit pinceau portent la composition collant et lui font sécher. Puis enduisent les lignes de la bordure ou la frise, les mettent en deux, la composition collant à l'intérieur, pendent sur l'épaule et procèdent à l'étiquette : mettent la ligne de la bordure ou la frise aux marques portées et lissent prudemment. Les bordures et les frises collent vnahlestku ou bout à bout.

<< la page précédente | il est plus loin de lire > >