Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page Sur la construction et la réparation - une principale page

la Technique du travail par les pinceaux,
Par les arbres et l'aspirateur (la partie 2)

le Travail flejtsami et tortsovkami. la Destination de ces opérations - l'alignement svezhenanesennoj les peintures et l'éloignement des lignes grossières. De flejtsevanija la surface devient lisse et égal, mais de tortsevanija prend la forme shagrenja (la surface rugueuse comprenant les buttes les plus petites).

la Peinture par les différents pinceaux : mais - ruchnikom, - flejtsem, à - tortsovkoj Pour cet aspect des travaux okrasochnyj la composition prigotovljajut plus épais, qu'à la coloration sans flejtsevanija et tortsevanija. Il vaut mieux accomplir ce travail à deux : un peint, mais l'autre après lui selon la peinture fraîche flejtsuet ou tortsuet.

Flejtsevanie (fig. 86. Par la Main droite prennent flejts, gauche - le chiffon sec propre. Avec la pression facile passent selon la surface flejtsem, en comparant les lignes des couleurs couchées. Il faut travailler sans laissez-passer. Du travail flejts s'imprègne de la peinture, c'est pourquoi il faut régulièrement le presser, essuyer avec le chiffon sec et seulement après cela se mettre au travail. On peut flejtsy laver, mais puis sécher : mouillé flejtsy pour le travail sont inaptes.

Tortsevanie (fig. 86. La Brosse-tortsovku prennent à la main droite et accomplissent par celle-ci tortsujushchie les coups pour la peinture portée. Et en outre, tortsovka doit seulement un peu concerner volosom la peinture. Plus d'une fois porter les coups tortsovkoj selon la même place il n'est pas recommandé : après le dessèchement de la peinture telles places se détacheront par la tache. En train du travail tortsovku essuient périodiquement avec le chiffon sec, mais s'il faut - lavent et sèchent.

le Détiré des panneaux : mais - selon la règle, - selon le patron le Détiré des panneaux (fig. 87). Le joint de deux peintures de la différente couleur n'arrive pas toujours par l'égal. Pour donner aux murs l'aspect bel et fini, la place du joint ferment souvent par la raie de la peinture de l'autre couleur - le panneau.

Les Panneaux de la détrempe accomplissent selon les peintures de colle et mélangées (le panneau d'huile, mais le haut de colle). À d'huile okraskah les panneaux tendent par les couleurs à l'huile.

Pour le détiré des panneaux appliquent la détrempe ordinaire, mais la consistance plus liquide, il est recommandé de diluer la couleur à l'huile avec la térébenthine.

Le travail demande filenochnaja le pinceau et est égal vystrugannaja la règle ou le patron. La règle serrent ferme vers paré namelennym par le cordon de la ligne. Mouillent le pinceau dans la peinture, pressent un peu et, l'ayant mis à côté de la règle, avec la pression identique passent la ligne égale de la largeur identique - le panneau. Pour que la peinture ne soit pas inondée sous la règle, de son un bord retirent la face (fauchent). La règle mettent par la face au mur et selon elle avance le pinceau.

Une Petite quantité de peinture pour le détiré du panneau versent dans le bocal, que fixent sur le lacet au niveau de la poitrine.

la Peinture par les arbres : mais - nabiranie les peintures, - la peinture le Travail par les arbres (fig. 88). La peinture prise largement, forme les traces de fuite, c'est pourquoi les arbres pressent sur le filet tendu sur le cadre par le montant 200x300 mm. Au lieu du filet on peut prendre le même morceau d'acier de toit ou le fer-blanc et percer dans lui les orifices fréquents. À la capacité la feuille mettent par les rugosités en bas. On Peut utiliser aussi le morceau de feuille de placage ou la planche fine, nasverliv à eux les orifices par le diamètre de 12-15 mm disposés en quinconce par 2-5 mm l'un de l'autre.

La Structure des arbres ne donne pas la possibilité de peindre par ceux-ci les surfaces des murs dans les angles, près des chambranles, les plinthes etc. C'est pourquoi il faut préalablement peindre telles places par le pinceau et bien estomper.

L'Arbre peignent ainsi. Le plongent dans la peinture, pressent ses surplus, en passant eux selon le filet, apportent vers la surface et avec la pression le conduisent dans la direction nécessaire.

Il est nécessaire soigneusement d'estomper la Peinture, pour quoi l'arbre laminent plusieurs fois selon la même place : aux murs d'habitude d'abord de haut en bas, puis de bas en haut etc., en infligeant les lignes de la peinture une à l'autre de manière qu'ils soient bloqués sur 4-5 mm. Dans la mesure de la dépense de la peinture la force de la pression sur l'arbre augmente.

La Préparation il est recommandé d'appliquer de la même couleur que la teinture. Accomplir la coloration on peut pour un ou pour deux fois. Par exemple, d'abord la peinture conduisent dans la direction horizontale, mais puis dans le vertical. Il est nécessaire de suivre qu'il ne restait pas des traces de fuite.

Les surfaces Peintes par l'arbre ont l'air de la finition accomplie sous grande peau de chagrin.

Avant la peinture il est nécessaire de produire la coloration d'essai de quelque surface : les murs, la plaque de bois ou le carton pour acquérir une certaine habitude. En un jour on peut peindre jusqu'à 300 m 2 les surfaces à la bonne qualité du travail. Et en outre un arbre on peut peindre plus de 3 mille m 2 les surfaces.

la Peinture avec l'aide de l'aspirateur. Avec l'aide du pulvérisateur on peut porter les compositions de colle et calcaires par la couche fine et égale.

On peut Peindre selon la préparation ou une vieille couche de la peinture ou selon la peinture fraîche portée par le pinceau, en vue de son alignement.

Il faut filtrer Okrasochnyj la composition dans le tamis fréquent ou la gaze. À la banque remplissent de la peinture pas plus que sur 3/4 ses volumes. L'anneau de caoutchouc sur la banque est recommandé de mouiller avec l'eau qu'augmente sa densité prileganija vers la banque.

En travaillant le pulvérisateur, il est important de choisir la longueur optima le courant de la peinture pulvérisée, qui doit être le plus souvent dans la limite de 40-70 voir à un plus long courant de la particule de la peinture ne volent pas jusqu'à la surface.

Peindre les plafonds il faut de la table, la chaise etc., en tenant le pulvérisateur sur la distance identique de la surface, en déplaçant ses mouvements harmonieux circulaires, sans retenir longtemps à une place pour ne pas sursaturer la surface de la peinture pour éviter les traces de fuite. L'apparition de la nuance lustrée au lieu de mat indique à la limite de la saturation de la surface par la peinture. C'est particulièrement visible alors, quand la peinture conduisent à contre-jour (contre la fenêtre).

<< la page précédente